Comment lutter contre l’impuissance ?

Un couple se tenant par la main

L’impuissance est encore trop souvent considérée comme un trouble anodin. Et pourtant près d’un homme sur trois en souffre – ponctuellement ou durablement. Au-delà de 40 ans, les chiffres augmentent : près de 40 % des hommes sont touchés. La bonne nouvelle ? Ce n’est pas une fatalité. Et il existe des traitements naturels qui permettent d’y remédier.

Quand consulter ?

Un couple allongé dans un lit

L’impuissance peut être liée à des causes très différentes. Chez les hommes jeunes, il s’agit le plus souvent d’un trouble lié au stress et à l’anxiété. Chez les hommes plus âgés, cela peut être lié à des problèmes de santé, par exemple le diabète.

En cas de problème persistant plus de trois mois, il est donc recommandé de consulter un médecin généraliste, voire un spécialiste. En cas de trouble ponctuel, en revanche, un traitement 100 % naturel est envisageable.

La phytothérapie au secours de la libido

Des plantes comestibles en train de sécher

L’impuissance masculine est un trouble connu depuis l’aube des temps. Et pour la traiter, il était courant de consommer des herbes ou des mets aphrodisiaques. Si certains remèdes relèvent de la légende ou du folklore, la science moderne a prouvé depuis longtemps les bienfaits de la phytothérapie.

Et il existe bel et bien des plantes aphrodisiaques qui sont efficaces ! Parmi les plus réputées :

  • Le gingembre, qui a la particularité d’améliorer la circulation sanguine et de booster l’organisme ;
  • Le ginseng, réputé pour son action revitalisante (à noter qu’on évitera toujours les cures prolongées de plus de 5 à 6 semaines) ;
  • Le Damiana, un stimulant sexuel bien connu des Mayas ;
  • Les graines de Kola, notamment riche en caféine, qui stimule l’organisme.

Pour profiter pleinement des bienfaits des plantes, on les utilisera volontiers en synergie.

Le bois bandé : une écorce pour lutter contre l’impuissance

L’écorce de bois bandé est le nom que l’on donne à une écorce récoltée dans les Caraïbes et en Amérique du Sud. Il peut provenir du richeria grandis ou du Muira Puama, un arbuste dont les vertus aphrodisiaques étaient déjà connues – et exploitées – par les Indiens d’Amazonie. Quel est son secret ? Un principe actif aux propriétés vasodilatatrices.

Le bois bandé est un complément alimentaire disponible sous différentes formes : infusion, décoction… Ce complément alimentaire est plus particulièrement apprécié en sirop, car cette option évite des préparations fastidieuses. Bon à savoir : si le bois bandé est recommandé en cas d’impuissance masculine, il est aussi connu pour booster la libido des femmes ! Aux Caraïbes ont le consomme souvent sous forme de punch ou rhum au bois bandé.