Bridge ou couronne : quelle prothèse dentaire choisir ?

Dentiste qui montre à un patient comment fonctionne un implant dentaire

Aujourd’hui, il est assez difficile d’avoir une vie « normale » lorsque l’on présente des défauts au niveau des dents. Dans un premier temps, cela peut avoir un impact important sur la vie personnelle, mais aussi sur la vie professionnelle : exclusion sociale, difficultés à trouver un emploi… De mauvaises dents peuvent également avoir des conséquences sur votre santé, en particulier au niveau bucco-dentaire. C’est pourquoi il est important de faire soigner vos problèmes de dents, notamment lorsque celles-ci sont lésées ou tout simplement manquantes. Il existe plusieurs prothèses dentaires pour remédier à ces problèmes. La couronne et le bridge sont les 2 plus connus, mais qu’est-ce qui les différencie ? Nouvelle Santé vous dresse un comparatif de ces 2 prothèses dentaires pour vous aider à faire un choix avisé.

La couronne : réparer une dent lésée

Pour comprendre l’utilité d’une couronne, il faut d’abord comprendre comment la dent elle-même est formée. Pour simplifier, la dent est composée en 2 parties :

  • Une partie invisible : la racine, qui se trouve sous la gencive ;
  • Une partie visible : la couronne, qui se trouve au-dessus de la gencive.

Lorsque vous avez des caries ou que vos dents présentent des lésions, la couronne (composée d’émail) se détériore. L’intérieur de la dent (la dentine, puis la pulpe) n’est plus protégé, ce qui permet aux bactéries de proliférer. Des douleurs plus ou moins intenses peuvent également apparaître.

Dans ce cas, une intervention est vivement conseillée pour limiter les dégâts et vous permettre de retrouver un certain confort au quotidien. Il est assez facile de reconstituer la couronne de la dent en y ajoutant une couronne artificielle. Cette intervention est assez classique, et vous n’aurez aucun mal à trouver un dentiste pour cela. Les tarifs peuvent aller de 350 à 1500 € en fonction du praticien, du matériau choisi, etc. Pour en savoir plus sur les différences de prix d’une couronne dentaire, rendez-vous ici.

Jeune femme au beau sourire grâce à sa couronne dentaire

Le bridge : remplacer une dent manquante

Si les dommages subis par une dent sont trop importants pour pouvoir être réparés, il se peut que votre dentiste pour propose de la retirer tout simplement. Une dent manquante peut aussi être la conséquence d’une maladie parodontale ou d’un accident.

En apparence, avoir une dent manquante n’est pas forcément gênant, surtout s’il s’agit des molaires (dents situées au fond de la bouche), car elles sont peu visibles. Néanmoins, même si vous n’êtes pas gêné par l’aspect esthétique, une dent manquante peut avoir des conséquences sur la santé de votre mâchoire. Celle-ci n’étant plus stimulée lors de la mastication, elle va avoir tendance à se détériorer. Sans compter qu’en l’absence d’une bonne hygiène bucco-dentaire (brossage des dents régulier notamment), il est plus facile d’avoir des caries.

La solution à ce problème est généralement la pose d’un bridge dentaire. Comme son nom l’indique (« bridge » signifie « pont » en anglais), il s’agit de combler la cavité grâce à un pont entre les 2 dents adjacentes. En réalité, s’il vous manque une dent, le bridge va consister à vous poser 3 couronnes dentaires reliées les unes aux autres. Les 2 couronnes situées aux extrémités vont être fixées aux dents qui jouxtent la dent manquante : il s’agit de dents dites « piliers ». La couronne du milieu va alors tout simplement combler la cavité.

Néanmoins, pour pouvoir mettre le bridge en place, votre dentiste va devoir travailler sur les dents piliers afin de réduire leur volume. Seulement, depuis quelques années, il n’est plus possible d’intervenir sur des dents saines. Dans ce cas, vous devrez vous tourner vers une autre solution.

L’implant dentaire : la solution alternative

Si vous avez une dent manquante mais que la pose d’un bridge dentaire n’est pas possible, vous devrez alors passer par la pose d’un implant dentaire. Attention, l’implant n’est pas considéré comme une prothèse dentaire, contrairement au bridge ou à la couronne.

Il s’agit en fait d’une vis placée sous la gencive afin de remplacer la racine d’une dent, si celle-ci est absente ou détériorée. Une fois l’implant mis en place, il est possible de poser une prothèse dentaire, notamment une couronne.

Il est possible de poser plusieurs implants sur une même mâchoire, selon le nombre de dents à remplacer. Il existe d’ailleurs une technique, appelée « All-on-4 », qui consiste à remplacer toutes les dents d’une même mâchoire en ne posant que 4 implants dentaires.

L’inconvénient principal de l’implant dentaire est que, contrairement aux prothèses, il n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale. Ainsi, en raison du prix de l’implant dentaire (entre 500 et 1500 €), il est vivement conseillé de demander un devis à votre dentiste. Transmettez ce devis à votre mutuelle pour savoir si cette dernière assure une prise en charge.

Source images : Unsplash