Seniors : des aides à la marche pour vous déplacer

Femme âgée qui promène son chien en se déplaçant avec un déambulateur

Chez les personnes âgées, les troubles de la marche sont l’un des facteurs principaux de perte d’autonomie. Quand on a du mal à se déplacer, les tâches du quotidien deviennent compliquées : faire le ménage, aller faire ses courses et même simplement se rendre aux toilettes. Plusieurs aides techniques à la marche sont disponibles, pour répondre aux différents profils ainsi qu’aux différents critères humains et environnementaux.

De bonnes chaussures

Avant d’envisager d’investir dans une aide technique à la marche, la première chose à faire est de vous assurer d’avoir de bonnes chaussures. Le critère essentiel à prendre en compte quand vous achetez des chaussures, c’est d’avoir un bon maintien du pied. Cela vous évitera de vous tordre la cheville en marchant ou en descendant les escaliers.

Vos chaussures doivent également être confortables et souples, pour ne pas entraver vos mouvements quand vous marchez. Si des chaussures classiques ne sont pas suffisantes, vous pouvez vous adresser à un podo-orthésiste. Celui-ci pourra par exemple vous concevoir des semelles à glisser dans vos chaussures. Il pourra aussi vous proposer des chaussures spécifiques, réalisées sur mesure.

Une canne

Si vous avez tendance à vous fatiguer rapidement quand vous marchez, de bonnes chaussures ne seront pas suffisantes. Dans ce cas, vous pourrez vous appuyer (littéralement) sur une canne. Celles-ci sont également très pratiques pour soulager une douleur sur un côté en diminuant le poids porté par la jambe douloureuse.

On distinguera plusieurs types de cannes :

  • La canne simple, aussi appelée canne T ou canne Maginot : elles peuvent bénéficier d’une poignée ergonomique et peuvent même se plier pour être rangées dans un sac ;
  • La canne tripode ou quadripode : comme elles ont plusieurs pieds, elles offrent une meilleure stabilité mais sont toutefois plus encombrantes ;
  • La canne avec accoudoir : quand le poignet n’est pas assez stable ou en cas de problèmes articulaires aigus, il est possible de choisir une canne où l’on peut reposer son avant-bras.

Un cadre de marche ou un déambulateur

Selon la classification de la Haute Autorité Sanitaire datant de 2010, il faut bien faire la distinction entre les cadres de marche et les déambulateurs. Un cadre de marche ne comporte pas de roues, à l’inverse du déambulateur qui peut en avoir 2, 3 ou 4 en fonction des modèles. Le rollator par exemple fait partie des déambulateurs.

Ces deux types d’aides techniques sont particulièrement adaptées pour les personnes âgées qui ont de légers troubles de l’équilibre. Bien que plus encombrants, les déambulateurs et les cadres de marche sont parfois doté d’un petit siège. Cela vous permet de pouvoir faire une pause lorsque que vous marchez pour vous reposer quelques minutes. Certains sont même dotés d’un panier pour y placer quelques affaires !

Un fauteuil roulant (électrique)

Si vous avez complètement perdu l’usage de vos jambes, vous aurez besoin d’un équipement plus adapté à votre situation. Dans ces cas-là, l’idéal est d’opter pour un fauteuil roulant électrique. À l’aide d’un joystick ou d’une tablette, vous pourrez vous déplacer en toute autonomie.

Au moment de choisir votre fauteuil roulant électrique, pensez à vérifier les critères suivants :

  • Le poids du fauteuil ;
  • La vitesse ;
  • L’autonomie ;
  • La taille des roues ;
  • La maniabilité ;
  • La possibilité de le plier ou non.

 

Quelle que soit l’aide technique à la marche que vous souhaitez adopter, renseignez-vous auprès de votre médecin. Celui-ci pourra vous orienter vers un kinésithérapeute et/ou un ergothérapeute. Ces spécialistes pourront également vous fournir une ordonnance pour bénéficier d’un remboursement.